Image

Stressless Funk

Stressless Funk est une émission dédiée à la musique afro-américaine dans toutes ses nuances : engagée et revendicative, festive et jouissive, des artistes connus aux artistes obscurs et méconnus.
Vous découvrirez une communauté qui a subi de grandes injustices mais qui avec la musique a su garder l'espoir d'un futur meilleur. Des champs de coton aux églises, des ghettos aux dancefloors, ces femmes et ces hommes nous racontent depuis quatre siècles leur histoire, notre histoire, nous faisant réfléchir, nous faisant danser en parlant de la foi, de la paix, de l'amour, du sexe et de la révolution.

Check it! Is Stressless, is Funk!

peace Fabio

 

Stressless Funk#28 Worldwide Funk

Le tour du monde en deux heures c'est ce que propose dans cette nouvelle émission Stressless Funk, un petit voyage pour découvrir les différentes nuances de musique basé sur le jazz, le r&b, la soul, le funk en un mot sur la musique afro-américaine, qui ont été concoctée par ci et par la au fil du temps sur cette notre belle planète.

Le résultat de cette playliste est bien évidement éclectique vu l'ampleur du sujet traité et vu aussi les différentes cultures aux quelles appartiennent tous les artistes dont on cause. On y va! et si on parlais de la flute de pan dans le jazz? eh oui ça existe et il nous la propose le roumain Catalin Tircolea, ici avec Ramon Tavernier, lesquels nous plongent dans l'atmosphère insouciante des films des année 70 avec leur "Zig Zag", de la Roumanie on va en Allemagne à Munich ou au début des année 90 les allemand The Poets of Rhythm que, bien avant la tant acclamé Daptones Records et leurs Dap-Kings, avaient commencé à ressusciter le deep funk, de brownesque mémoire, avec des résultats impressionnants, et leur "More Mess On My Thing" en est un exemple. A noter que avec une formation légèrement modifié on le trouve aussi sous le nom de Soul Saints,  très très recommandé. Restant en Europe on trouve les espagnols de T.R. Selection et leur reprise de Kool&The Gang chanson du groupe homonyme, sur cette compilations on trouve aussi le funk plein de cuivres des norvégiens au nom de Saluki, la très soul "Straight To You" des italiens de Jestofunk ou encore le jazz de la Big Band de la Radio Television de Belgrade. On va maintenant aux antipodes, en Australie, ou la Daly Wilson Big Band, avec son jazz/funk orchestrale, nous revisite "Baretta", une chanson bien connue de Dave Gruisin, dans la voisine Nouvelle Zelande on écoute le groove bien feutré des The Inbetweens et leur "Mr Funky". On vas plus au nord, en Asie, et pour être précis dans les Philippines avec The Third Wave, cinq filles adolescentes qui nous proposent "Love Train" chanson écrite par George Duke qui l'a produite dans un studio de la Fôret Noire en  Allemagne, et c'est géniale comment certaines choses peuvent arriver. Pas loin des Philippines on trouve la japonaise Kimiko Kasai avec la belle reprise disco soul de "I Thougt It Was You" chanson de Herbie Hancock qui dans cette reprise ils joue les claviers (et ça se entend!) et restant en Asie à noter la vietnamienne Carol Kim et sa groovissime "Noi Buon Con Gai". Dans le immense sub-continent indien le groupe The Bombay Royale nous propose "Phone Baje Na" chanson dans laquelle sur une lente et efficace rythmique les violons, les cuivres, les tablas et des voix magnifiques s'encrustent à merveille le le tout agrémentée par de petits effets électroniques. Toujours en Asie mais près de chez nous, cet à dire en Turquie, les Hey Douglas et leur "Yekte" nous présentent la facette moderne du groove ottoman. Direction Moyen Orient et plus précisément au Liban ou on trouve Ziad Rhabani un des fils de la mythique Fairuz, une des plus fameuses chanteuses du monde arabe, Ziad est un compositeur, arrangeur, musicien (pianiste) qui a su marier magnifiquement le jazz avec la musique traditionnelle arabe, écoutez moi ça dans sa "Abu Ali" une très belle chanson de plus de treize minutes. On reste dans la culture arabe avec le marocain Fadul qui étai appelé le James Brown arabe et sa dépouillé "Maktoub Lah" avec des sonorité bien punk/funk. Restant en Afrique on trouve le sierra lionnais Geraldo Pino et sa pulsante "Heavy, Heavy, Heavy", il y a aussi l'ethio-jazz de Akalé Wubé ou le blues en sauce afro-beat du sud-africain Hugh Masekela. On traverse l'océan et direction l'Amérique du Sud ou on trouve les funk aux accent rock des argentins de La Groovisima, les autant efficaces et plus "latinos" Chilean Way et leur "Ayahuasca Funk" comme autant incisifs sont les Far Fen musiciens qui nous arrivent du Peru et enfin toujours restant en Amerique du Sud les pétillants brésiliens de Banda Metalurgica, on monte un petit peu et toujours a consonance latine on trouve enfin le Grupo Oz, des mexicain orientée funk-rock et en on à un exemple avec leur "Sneak". Pour conclure la session on va au Canada ou Patsy Gallant a concocté sa bien musclé "Get The Ball".

Voila le tour du monde fait en 23 chansons, je vous laisse maintenant écouter toutes ces chansons en vous donnant rendez-vous dans deux semaines pour une nouvelle émission dédié cette fois au jazz-rock ou fusion si vous voulez,

une musique très éclectique qui va du r&b au rock-progressif avec le jazz comme liant.

peace et bon écoute


Plaisir intense et sans limite pour tes oreilles
avec l'appli EPONYME !

Ou que tu sois, écoute la Radio EPONYME sur ton smartphone.
Visualise les titres de l'ensemble de la playlist, rajoute tes sons préférés dans tes favoris et accède aux vidéos...