Image

Stressless Funk

Stressless Funk est une émission dédiée à la musique afro-américaine dans toutes ses nuances : engagée et revendicative, festive et jouissive, des artistes connus aux artistes obscurs et méconnus.
Vous découvrirez une communauté qui a subi de grandes injustices mais qui avec la musique a su garder l'espoir d'un futur meilleur. Des champs de coton aux églises, des ghettos aux dancefloors, ces femmes et ces hommes nous racontent depuis quatre siècles leur histoire, notre histoire, nous faisant réfléchir, nous faisant danser en parlant de la foi, de la paix, de l'amour, du sexe et de la révolution.

Check it! Is Stressless, is Funk!

peace Fabio

 

Stressless Funk#42 The Incredible World Of Bill Laswell

Après une longue pause estivale voila Stressless Funk de retour, et avec Bill Laswell et ses 40 ans de super job on démarre la nouvelle année en grands pompes.....

Avant garde, rock, ambient, dub, world music, électronique, expérimentale, punk-jazz, hip-hop, funk. Quand on voit toutes sortes de musique joué, produites ou éditée par monsieur Bill Laswell, on comprends bien son credo qui dit: il n'y a rien de défini, tout est permis. Sa carrière, influencé par le Miles Davis électrique il l'a commencé comme bassiste dans des groupes de funk fin année 70 aux alentours de Detroit pour après se transférer à New York et il arrive au contacts du milieu avant-gardiste, punk, free jazz et ajoutant à tout ça la sensibilité r&b des ses début c'est la que il a commencé sa belle et longue aventure musicale.     Comme un apothicaire Laswell a expérimenté l'alchimie musicale comme peux d'autres musiciens ont osé et par certains aspects il est unique comme unique est le funk qu'il a crée. The Last Poets, George Clinton, Bootsy Collins, Bernie Worrell (dont il a produit 4 albums), Africa Bambaataa, Herbie Hancock, Wayne Shorter, Sly and Robbie, Jerome Bradley, Gary"Mudbone"Cooper, Billy"Bass"Nelson, Maceo Parker, pour citer les plus "funkeux", et surement j'en oublie quelqu'un, musiciens qui ont participé par ci par la à ses agissements à la recherche continue de "collisions musicales" (comme a dit un critique musical à son égard) et dans le cas du funk, dont on cause dans cette émission lui dédié, les résultats sont impressionnants. Je vous énonce, en vrac, les musiciens et les groupes présents dans cette playliste et je commence avec Sly Dunbar et Robbie Shakespeare, duo rythmique stratosphérique que après avoir fait les beaux jour du reggae et du dub, les voila entamer le virage électronique en compagnie de notre Bill pour nous pondre en 1987 "Rhythm Killers". Et pour rester en thème "dance" on écoute Afrika Bambaataa qui après s'être défoulé au début des 80's avec son electro hip-hop en 1988 sort "The Light" un album aux différentes nuances malheureusement trop sous estimé. En 1984 Bambaataa, Laswell, Fowler et les Material avaient déjà sorti au nom de Shango (dieu de la tempête et de la foudre dans la mythologie afro-américaine) un album à consonance electro/hip hop au titre "Shango Funk Theology". Le rock et la psychédélie on les trouves dans Praxis, groupe de rock expérimental avec Laswell à la basse, la guitare fantasque de Buckethead et Bryan Mantia à la batterie, et en plus des autres musiciens on trouve aussi les manipulation de vinyles effectué par Afrika Baby Bam (qui a fait part des Jungle Brothers) et comme résultat on a le funk-metal de "Transmutation (Mutatis Mutandis)" album sorti en 1992.  . En 1994 Bill explore le blues et produit "Hell And Black" de Buddy Miles Express, puis en 1995 toujours à la sauce blues avec Bernie Worrell, Amina Claudine Myers (pianiste et chanteuse), Joseph "Zigaboo" Modeliste (eh oui! le batteur des mythiques Meters) et James "Blood" Ulmer (grand pape du blues et du free funk) à la guitare se retrouvent dans un groupe nommé Third Rail et sortent "South Delta Space Age" avec du blues plus fumeux; du même Ulmer sort en 2001 "Blues Blood", un album aux accent plus jazz.De la même année aussi est "Sahara Blues" album crossover de Hector Zazou, compositeur, arrangeurs et musicien français de origine algérienne, dans le quel on trouve parmi les autres artistes  aussi Gerard Depardieu. A ne pas oublier aussi la production de "Blast Culture" des français de FFF groupe funk/rock, qui a été  enregistré à New York sous la houlette de Laswell, avec la "bénédiction" de Gorge Clinton et la participation de une nourrie brochette de musiciens du sérail Funkadelic/Parliament. La collaboration de Laswell avec les "The Last Poets" a donné naissance a des albums bien revendicatifs, bien dans le style spoken des Poets mais au rythmes bien plus percutants comme "Oh My People" de 1984 ou "Holy Terror" sorti en 1993 sans oublier les albums solo de deux de chanteur de Last Poets cet à dire Umar Bin Hassan "Be Bop Or Be Dead" lui aussi sorti en 1993 et "25 Years" de Abiodun Oyewole sorti en 1995; la meme période, en 1993, Laswell a produit aussi le seul album solo du premier bassiste des Parliament-Funkadelic, c'est à dire Billy "Bass" Nelson, sous le nom de O.G. Funk. En 1993 sort aussi un album du guitariste Nicky Skopelitis, que il faut rappeler a participé a nombreux projets de Laswell, ce album titré "Ekstasis" nous présente l'énième macédoine de sons et ambiances très chères à notre Bill. Dans l'air du temps, comme toujours, Laswell a aussi jeté un oeil dans ce qui se passait dans l'hip hop mais d'une façon non conventionnel et ça il l'a fait avec le mythique Grandmixer DXT dans l'album au titre "AFTERMATHematics instruMENTAL - Rhythm And Recurrence" (ouf!) énième expérimentation et recherche sonore. On arrive maintenant à "Future Shock" album charnière de Herbie Hancock,  sorti en 1983, dans le quel Bill Laswell a joué la basse dans toutes les chansons et a co-écrit toutes le chansons (avec Hancock et Beinhorn) sauf "Future Shock" une reprise de Curtis Mayfield. En1982 est sorti un album bien funk, peut être le plus funk, des Material  au nome de "One Down". Le groupe des Material, qui a été le socle de l'aventure de Bill Laswell, était composé par Laswell, Michael Beinhorn aux claviers, (un fidèle de Bill) et Fred Maher batterie et programmation électronique avec Martin Bisi comme ingénieur du son. Parmi le plus importants collaborateur des Material il faut aussi citer Fred Frith, guitariste free et expérimental et  Anton Fier qui sera aussi le leader des Golden Palominos autre groupe qui s' est aventuré sur les routes du free/funk/industriel notamment dans l' album au titre "Golden Palominos" dans lequel on trouve Laswell comme bassiste. Et à reculons on arrive en 1979 vraiment au début de l'histoire musicale de ce monsieur aujourd'hui âgé de 64 ans avec le premier album des Material au titre de "Temporary Music" dans lequel on trouve "Reduction" une chanson que des dj's téméraires ont eu le courage de la proposer en discothèque, et c'est la que j'ai compris que le funk n'était pas destiné a mourir dans les miasmes de la "popisation générale" de la musique. Si vous cherchez du funk classique c'est clair que ce n'est pas chez Bill Laswell que vous le trouverez, mais si vous voulez aller au de la des conventions avec cette playliste vous êtes sur la bonne route. Merci Bill t'a raison il n'y a rien de défini, tout est permis.   

Je vous laisse maintenant écouter cette éclectique playliste en vous souhaitant un bon écoute et un grand peace & love.

 


Plaisir intense et sans limite pour tes oreilles
avec l'appli EPONYME !

Ou que tu sois, écoute la Radio EPONYME sur ton smartphone.
Visualise les titres de l'ensemble de la playlist, rajoute tes sons préférés dans tes favoris et accède aux vidéos...