LES ACTUALITÉS SUR LA PLANÈTE EPONYME

Prêts pour les Eurockéennes 2019 ?

Cette année encore, nous avons été conviés à la conférence de presse des Eurockéennes : elle s’est déroulée le vendredi 5 avril, quelques heures avant l’annonce officielle, au cinéma Pathé de Belfort.

La présentation est animée par Jean-Paul Rolland et Kem Lalot, respectivement directeur général et programmateur du festival.

On nous propose très vite de commencer par le clip d’annonce de la programmation, on connaissait déjà une dizaine de têtes d’affiche, il était temps de découvrir les perles méconnues.

 La vidéo commence avec du bon gros cuir et de la Harley dans des steppes éloignées, dépaysement immédiat, c’est The HU, représentant du « hunnu rock » un heavy metal usant des chants et instruments traditionnels mongols.

 

Des 57 noms que l’on connait maintenant, se dégagent plusieurs tendances, notamment une forte présence punk et il y en a pour tous les genres, du post-punk avec Idles et Fontaines D.C., au punk-rock d'Interpol et de Frank Carter & The Rattlesnakes, d’un plus léger garage rock avec DTSQ au hardcore de Turnstile.

 

Notre coup de cœur étant cette triple programmation sud-coréenne composée de:

Jambinai, groupe de post-rock mêlant instruments modernes et traditionnels, qui jouera ici un set « Made in Eurocks » orchestré par Olivier Mellano accompagné de sa Superfolia Armaada,

DTSQ, ils se considèrent eux-mêmes comme des « Weird Korean Rockers », un garage rock teinté de psychédélisme qui nous a fortement rappelé King Gizzard & The Lizard Wizard, pour notre plus grand plaisir

et Say Sue Me, 4 amis d’enfance qui produisent un indie rock léger, limite surf, qui donne la méga pêche.

Retrouvez la programmation complète : https://www.eurockeennes.fr/

 

En espérant vous croiser sur la « presqu’île » les 4, 5, 6 et 7 juillet.